Comment prendre soin de ses vêtements en hiver ?

Les changements sont essentiels dans l’habillement, surtout lors des changements de saison, mais certaines pièces sont indispensables dans la garde-robe et comme on ne s’en débarrasse pas facilement, un certain soin est nécessaire, tant dans la façon de les ranger que dans le lavage, afin que même avec le temps elles conservent l’aspect original, tel qu’elles ont été acquises. Voici donc quelques conseils pour prolonger la durée de vie des vêtements d’hiver.

Entretien des vêtements en laine

L’une des grandes impasses lors du rangement des manteaux de laine sont les poils, les cheveux et les pillings (ces petites boules qui se forment à l’usage ou par frottement avec d’autres pièces de la garde-robe) le long du modèle. Incroyablement, l’entretien est très simple : il suffit de passer le ruban adhésif en le pressant contre le tissu. Si c’est très superficiel, vous pouvez remplacer le ruban adhésif par la partie rugueuse d’une éponge polyvalente (éponge pour lave-vaisselle). D’autres options efficaces sont : le rouleau adhésif, l'” aiguiseur ” de laine et la lame de rasoir ; mais cette dernière nécessite des précautions, car elle peut user la laine.

Il y a ceux qui séparent les manteaux dans des sacs en plastique, mais s’agissant d’une fibre naturelle (bien que synthétique, il en va de même pour la laine acrylique), il est nécessaire qu’elle respire, surtout pour éviter qu’elle ne devienne jaunâtre. Il est donc toujours recommandé d’utiliser des emballages TNT (qui permettent une ventilation), et de laver la pièce même si vous ne l’utilisez pas ou même de la mettre à prendre un “bain de soleil”.

Les pièces en laine doivent être lavées délicatement et de préférence avec un détergent neutre, car certains produits de nettoyage peuvent modifier l’aspect de la fibre. Un autre détail important est de vérifier si la pièce est vraiment sèche, car si elle reste humide, elle peut dégager une odeur.

L’entretien est le même pour les autres modèles, quel que soit le poids du tissu, mais à l’exception des vestes, il est conseillé de toujours les ranger pliées, car elles ont tendance à s’étirer lorsqu’elles sont suspendues.

Les conseils sont équivalents pour tout type de laine (feutre, gabardine, tweed et melton) qui sont des tissus plus poreux et pour les vêtements tricotés comme le tricot.

Ajouter de la longévité aux vêtements en cuir

Le cuir est l’un des matériaux les plus difficiles à salir, mais il doit faire l’objet d’un entretien particulier, car sa durabilité dépend de l’entretien du stockage. Quelle que soit son origine (vache, autruche, alligator, serpent, etc.), le cuir contient du collagène à sa surface et peut se dessécher lorsqu’il est exposé à la chaleur, par exemple.

L’idéal pour entretenir l’article est de le laver tous les 6 mois et, de temps en temps, de le nettoyer avec une crème hydratante pour cuir (ou de l’huile d’amande pure), en éliminant les excès de produit avec un chiffon humide. N’utilisez pas de crème hydratante pour le corps, en particulier celles qui contiennent de l’alcool dans leur composition, car elles assèchent le matériau.

Les vêtements en cuir, surtout ceux de couleur claire, peuvent également jaunir. Une alternative est de les nettoyer avec une solution d’eau et de vinaigre de pomme (ou de bicarbonate) avec une éponge. Pour le cuir qui présente une odeur (généralement dans les pièces de fabrication artisanale), humidifiez une boule de coton avec du parfum et gardez-la dans la poche de la pièce.

Le cuir retient beaucoup de liquide, lorsqu’il est nettoyé, il est nécessaire de le laisser “respirer” à l’extérieur de l’armoire pendant une journée ; et lors du rangement, ne le pliez jamais et ne le mettez pas dans des sacs en plastique, car cela peut provoquer des moisissures. Préférez emballer les vêtements dans un sac TNT sombre, car la lumière peut également affecter l’aspect du produit ; ou bien laissez-le dans un espace de l’armoire qui n’est pas consulté fréquemment, c’est-à-dire qui ne laisse pas les pièces exposées à la luminosité.

Une autre astuce consiste à placer un morceau de bois de cèdre (exceptionnellement de ce type) près des vêtements pour absorber l’humidité de l’armoire.

Conserve l’aspect du daim

Si l’entretien des pièces en cuir demande du soin, les vêtements en daim (idem pour le chamois et le nubuck) en demandent deux fois plus. C’est un matériau poreux à la surface veloutée et extrêmement perméable ; l’utilisation (même dans les chaussures) et la mauvaise façon de le laver finissent par provoquer des rayures et des taches. Le nettoyage est la même recette pour enlever la couleur jaunâtre du cuir (eau vinaigrée au cidre de pomme), sauf qu’il est essentiel de presser une serviette en papier à la fin du processus pour absorber l’eau et laisser sécher à l’ombre – ce qui prend environ 3 jours.

Enlever les rayures est un peu plus compliqué, car il faut faire un grattage sur le daim avec du papier de verre fin, une brosse avec des poils en nylon ou en laiton (qui varie selon la détérioration). Dans les épisodes plus critiques, le mieux est de l’envoyer dans une maison spécialisée dans la maroquinerie. Dans tous les cas, il est toujours bon de prêter attention à l’étiquette de composition des vêtements, car il existe toujours une petite recette d’entretien pour prolonger leur utilisation.

Comment laver son linge : conseils pratiques
Bijoux en or : une alliance qui symbolise votre amour